Appuyer les chauffeur(e)s d’Uber

Pin It

Les TUAC Canada font appel à l’ensemble de leurs militantes et de leurs militants ainsi que de leurs allié(e)s pour faire obtenir justice au travail à l’ensemble des chauffeur(e)s d’Uber.

En effet, un peu partout dans le pays, il y a des chauffeur(e)s travaillant pour la compagnie Uber qui, actuellement, luttent afin de convaincre leur employeur de régler divers problèmes en matière de santé et sécurité au travail et de respecter leurs droits, dont celui de se syndiquer. Voilà d’ailleurs précisément ce à quoi vise une campagne qui se tient présentement.

Il ne s’agit pas là d’une campagne de boycottage. On demande simplement à la compagnie Uber d’améliorer son attitude. Quant aux chauffeur(e)s de la compagnie au Canada, ils prient les gens en général de les appuyer afin de contribuer à veiller à ce qu’il soit plus facile et plus agréable qu’à l’heure actuelle de travailler pour celle-ci.

Sous le prétexte de l’innovation par les techniques modernes et complexes, la compagnie Uber laisse à ses chauffeur(e)s l’entière responsabilité de tout ce que la clientèle et les autorités trouvent éventuellement à lui reprocher ou à reprocher au service ainsi que de tout ce qui peut leur arriver par ailleurs, ce qui a pour effet d’exposer les chauffeur(e)s à bien des dangers menaçant leur santé, leur sécurité et même, tout bonnement, leur dignité. Les gens sont donc priés de prendre part à la campagne visant à appuyer les chauffeur(e)s d’Uber en vue de les aider à finir par obtenir gain de cause sur les plans de la justice, des droits et de la sécurité au travail ainsi qu’au point de vue de la rémunération.

Il faut agir!

  • On peut appuyer les chauffeur(e)s de la compagnie Uber qui travaillent aux quatre coins du Canada en participant à la campagne au mot-clic #unfareuber (« tarifons l’injustice chez Uber ») afin d’exprimer les inquiétudes qu’on éprouve quant à leur situation.

  • ON EST PRIÉ(E) DE SIGNER LA PÉTITION consistant à demander que la compagnie Uber respecte les droits de ses chauffeur(e)s en se conformant aux normes de base en matière d’emploi, de sécurité et de travail et, en particulier, celui de se syndiquer.


PÉTITION DESTINÉE À LA COMPAGNIE UBER CANADA

Appel au respect des droits des chauffeur(e)s d’Uber Canada en matière de santé et sécurité ainsi que de droits au travail

Nous demandons que la compagnie Uber Canada agisse de façon à ce que les conditions de travail de ses chauffeur(e)s ne soient plus misérables ni injustes. Nous exigeons qu’Uber améliore son attitude pour veiller véritablement à la santé, à la sécurité et au respect des droits de ses chauffeur(e)s au Canada, dont des centaines d’entre eux qui ont déjà adhéré aux TUAC Canada. D’ailleurs, si ces dernières et ces derniers ont fait ce choix, c’est que la compagnie Uber ne se montrait pas suffisamment disposée à s’attaquer aux divers problèmes qu’ils avaient soulevés relativement aux modalités de leur tâche et à leurs conditions de travail.

Nous demandons que la compagnie Uber Canada respecte les lois de toutes les provinces et celles d’ordre fédéral qui portent sur le travail et sur les relations du travail, qu’elle mette un terme au procédé arbitraire selon lequel ses chauffeur(e)s peuvent être éliminés de sa liste pour avoir exprimé des inquiétudes sur un certain point ou sur un autre, qu’elle reconnaisse à ses chauffeur(e)s au Canada le droit à la représentation syndicale, qu’elle accepte de rencontrer leur syndicat et qu’elle corrige les défauts de l’actuel dispositif d’évaluation de ses chauffeur(e)s, dont l’effet est de défavoriser celles et ceux qui refusent de faire fi du code de la sécurité routière ou des règles de sécurité pour satisfaire une partie de la clientèle.

Il faut absolument que la compagnie Uber Canada se conforme au principe de l’application régulière de la loi et qu’elle respecte la loi elle-même et les droits fondamentaux tels que ceux qui relèvent de l’emploi et du travail ainsi que de la santé et de la sécurité au travail, dont celui de se syndiquer. Nous n’avons rien contre l’innovation, mais nous estimons que celle-ci ne doit pas entraîner ni permettre l’exploitation des salarié(e)s, raison pour laquelle nous appuyons les chauffeur(e)s d’Uber Canada en vue de les aider à obtenir justice au travail.